L’église Ste-Thérèse appartient à la paroisse Notre-dame
et Ste-Thérèse de la Baule
C’est l’église du quartier de La Baule-les-Pins.
Proche du boulevard de mer et à côté du Parc des Dryades, Place de Reims.
Elle est l’un des 4 lieux de culte de la paroisse,
les 2 autres étant :
Notre-Dame-de-La Baule
La chapelle St-Jean (située sous l’église Notre-Dame)
La Chapelle du Sacré-Cœur

 

Horaires des messes :
Dimanche : 11 h 15 et 19 h (hiver)
Jeudi : 9 h
Vendredi
: 11 h 30

HISTOIRE

Avec l’installation de résidents à l’année, et de paroissiens de plus en plus nombreux en été, l’église St Pierre d’Escoublac (au bourg) devint trop petite. Dès les années 1880, ce développement avait engendré la construction de la chapelle Notre-Dame des Flots (aujourd’hui chapelle Sainte-Anne) dans le centre baulois.

Le quartier, la Baule les Pins, devait connaître une envolée et des transformations dans les années 1920-1930.

Aussi, après la création de la paroisse de la Baule en 1925, la chapelle de Ste Thérèse de la Baule vit le jour le 15 juillet 1925, sur la place de Reims. Les plans avaient été dessinés par l’architecte Adrien Grave, auteur par ailleurs d’un grand nombre de villas et des armoiries de La Baule-Escoublac. Cette  première  chapelle  est  construite  en plusieurs étapes : on commence par élever un baptistère, puis la nef centrale, ensuite les bas-côtés, enfin un hangar derrière l’autel, surnommé « la remorque » par les fidèles. La bénédiction de la première pierre a lieu le 15 juillet 1928.

Ne pouvant s’agrandir et devenant vétuste, la chapelle fût démolie au début de février 1972.
L’église actuelle est construite en éléments préfabriqués sur les plans de l’architecte Perrin.
Elle fut inaugurée le 25 juin 1972 par Monseigneur Vial, évêque de Nantes.

En 2014, dans le respect de son architecture initiale, deux alvéoles sont construites. Elles permettent de bénéficier d’un bureau de secrétariat et de 2 salles de réunion dont l’une peut être subdivisée en deux.

En 2017 des travaux renforçant l’isolation de sa toiture et l’isolation de ses plafonds sont réalisés.

La structure de l’édifice répond parfaitement à l’accueil d’un nombre très variable de personnes grâce à l’ouverture ou la fermeture de certaines alvéoles qui la composent.