L’édito de la semaine

Persévérer !

Voici quelques jours, nous avons célébré dans la joie la fête de Pâques. Les très beaux offices (que soient encore remerciés tous ceux qui ont participé à leur beauté) nous ont portés et nourris pour participer en communion avec toute l’Eglise à la joie du Ressuscité.
La semaine qui suit est une octave : les prières se répètent, la fête dure, les cœurs sont dans la joie jusqu’à la belle fête de la miséricorde divine…
Mais vient ensuite le temps de Pâques, les jours et les semaines s’enchaînent, d’autres fêtes arrivent bientôt : première communion, profession de foi et confirmation, et peu à peu Pâques s’éloigne !
Bien sûr, le cierge pascal brûle toujours, les alléluias résonnent encore et les décorations des églises sont festives, mais dans nos cœurs ?
Si le carême est une lente montée vers Pâques qui nous tient en haleine, le temps de Pâques qui devrait nous maintenir en fête jusqu’à la Pentecôte et nous procurer la force de vivre ensuite toute l’année dans l’Esprit est souvent un peu plus discret, voire tristounet.
Ne nous laissons pas prendre, il faut persévérer !
Il faut continuer de nous réjouir de la victoire de notre Seigneur et de la promesse qui nous est faite de la vie éternelle.
Il nous faut continuer dans l’espérance et profiter déjà du bonheur qui nous est acquis dans le Christ.
Il nous faut rester vigilant pour continuer à repérer et profiter des signes de résurrection dans nos vies, des signes de l’amour miséricordieux de Celui qui n’a pas hésiter à offrir son fils pour nous.
Au soir de notre vie, jusqu’au bout, nous pourrons alors persévérer comme nous aurons appris à le faire chaque année au temps pascal.
Oui mes amis, continuons de vivre du mystère de Pâques et grandissons dans la foi au Ressuscité, l’espérance de notre Salut et l’Amour de celui qui nous sauve.

Joyeux temps pascal !

Père Christophe